INTERVIEW / BLOGUEUR

 Les perles du chat

 
/Image/img_interview/les_perles_du_chat/picto/perlesduchat.jpg

Interview de Ralphy,
alias Ralph de Bricassart, créateur et animateur du site "Les perles du chat":

/Image/img_interview/les_perles_du_chat/chat.jpg
NT : Ralphy, bonjour. Votre blog a ceci d'original qu'il tient du journal intime – ou personnel, disons –, de remarques sur des sujets divers, et qu'il fait aussi la part belle au sexe (nous ne nous en plaindrons pas). Comment avez-vous articulé ce blog ?

R : En effet, "Les perles du chat" est un blog nombriliste, dans la mesure où j’en suis le centre de gravité. La raison n’est pas tant un narcissisme exacerbé, mais historique. L’origine du blog remonte à une dépression nerveuse liée à une déception amoureuse sur fond de surmenage professionnel. A force de me documenter sur le sujet, je me suis trouvé sur un tchat d’un très populaire site de vulgarisation médicale. Le site démarrant alors sa plateforme de blogs, il avait contacté quelques dizaines de ses utilisateurs pour participer à ce nouveau moyen de communication communautaire ; je me suis alors laissé tenter par l’aventure. En toute logique, mon blog parle de moi-même, du tchat en général, ainsi que des relations amoureuses et sexuelles, le tout sous une certaine forme de journal intime via lequel je pratique régulièrement ce que je qualifie d’exhibitionnisme affectif.

NT : Pensez-vous que créer son blog puisse être une thérapie? Une aide à la thérapie? Un leurre?

R : Le blog est un outil de communication entre son auteur et ses lecteurs, d’une part, ainsi qu’entre ses lecteurs entre eux, d’autre part, et enfin entre le blogueur et les autres blogueurs. La communication est le maître mot de cette relation qui n’a rien de virtuel. Et cette relation aide à garder des contacts sociaux, souvent délaissés dans le cadre de maladies telle la dépression nerveuse.
Est-ce pour autant une thérapie ? Certainement pas ! Une thérapie ne peut être envisagée qu’en tant que telle, à savoir lorsque la personne qui souffre fait la démarche de se faire suivre. Et pour cela, le mieux est de se faire conseiller par son médecin traitant qui pourra éventuellement diriger le patient vers un professionnel plus qualifié.
Ceci dit, la socialisation étant un élément indispensable au bien être de chacun, bloguer peut éventuellement être un excellent moyen d’aide à la guérison, en particulier si de véritables liens se tissent entre le blogueur et ses lecteurs ou les autres blogueurs. Récemment, par exemple, en dehors de toute démarche thérapeutique, j’ai participé à la première rencontre Rennes blogue-t-il ? où j’ai rencontré une trentaine de blogueurs rennais lors d’ une excellente soirée avec des personnes de milieux très divers et de grande qualité.
Aussi, même si je ne considère pas bloguer comme une thérapie, c’est un bon prétexte pour tisser des liens, amoureux ou amicaux, avec des personnes que l’on n’aurait pas rencontrées autrement.

NT : Les notes sur votre propre vie, souvent émouvantes, ont nous l'espérons trouvé des échos chez certains internautes ; avez-vous l'impression que ça a été le cas ?

R : Sans prétendre une quelconque valeur littéraire, certaines de mes notes jouent effectivement sur la fibre émotive. Certains lecteurs le ressentent plus que d’autres. Je devine que c’est aussi grâce aux émotions que je véhicule au travers de ce blog que je compte certains lecteurs comme faisant partie de mes meilleurs amis.
Ceci dit, qui parle d’une relation basée sur l’émotion parle aussi d’une relation difficile à contrôler et les débordements sont toujours possibles. Des gens que l’on pensait bienveillants peuvent parfois se retourner contre le blogueur qui en dit parfois un peu trop pour tenter de le détruire. Heureusement, ce genre de situations reste tout à fait exceptionnel.
Néanmoins, même si j’assume mon exhibitionnisme affectif sur mon blog, j’essaye d’en limiter l’impact sur mes proches, famille et amis. Ainsi, l’année dernière, j’ai retiré plusieurs dizaines d’articles de mon blog afin de protéger mes proches des éventuels débordements liés à la perte de la maîtrise de leur propre identité numérique.

NT : Vous avez un "blog sexe" qui comporte une autre originalité : être un "agrégateur", par flux RSS, d'articles provenant de sites ou de blogs sur la sexualité ou l'érotisme. Comment les choisissez-vous? Quels critères de qualité?

R : Même si j’essaie de faire en sorte que l’agrégateur Blog Sexe exploite des critères objectifs, il est évident que la subjectivité l’emporte parfois sur la raison. Néanmoins, la thématique de cet agrégateur étant les relations amoureuses et sexuelles, ce critère est privilégié avant tout. L’originalité et la qualité du contenu des articles publiés sont essentiels. L’ergonomie et la lisibilité sont aussi des facteurs d’intérêt. En revanche, je refuse tout site qui tente d’afficher des fenêtres intruses et rejette aussi tout site à caractère essentiellement commercial, comme des sites faits à base de contenu issu de l’affiliation, notamment.
Pour ce qui est de mes recherches, je fréquente de nombreux blogs traitant de la sexualité et rebondis sur les liens laissés ci-et-là par les blogueurs et leurs lecteurs. De plus, certains blogueurs me contactent directement, me proposant leurs œuvres. Même si je mets parfois du temps à répondre, je traite toutes les requêtes et réponds personnellement à chaque proposition, qu’elle soit acceptée ou refusée. Je considère en effet que c’est la moindre des choses que de répondre de manière un tant soit peu argumentée à des personnes qui ont pris la peine de m’écrire et ce même si certains refus sont très mal acceptés de la part de certains interlocuteurs.

NT : Y a-t-il un contrôle continu, comme on dit à la Faculté, de ces blogs qui, puisqu'ils sont invités chez vous par RSS, échappent à un examen en tout cas à la source?

R : Je vérifie régulièrement le contenu des blogs pour valider ou invalider leur référencement sur Blog Sexe. Il s’agit donc d’un contrôle a posteriori. En revanche, je ne vérifie pas chaque article en particulier, et certainement pas a priori. Cela me serait tout simplement impossible en l’état actuel. Les articles sont donc relayés automatiquement, sans aucun contrôle, avec une mise à jour toutes les dix minutes environ, sur la base des flux RSS suivis.
J’avoue ne pas suffisamment maîtriser les aspects juridiques d’une revue de presse automatisée et en ligne qu’est Blog Sexe. Aussi, je me garderai bien d’en discuter ici. Néanmoins, je sais que c’est un sujet sensible qui touche à la fois à la LCEN qu’au droit de la presse.

NT : Comme vous êtes doté d'une excellente orthographe, que vous êtes cultivé, que vous avez de l'humour, vous avez donc pu vous rendre compte que vous étiez gynotikolobomassophile. Rappelez-nous de quoi il s'agit, et dites-nous si vous n'avez pas une paraphilie plus simple à prononcer et plus difficile à partager ?

R : C’est en découvrant un article du blog ozfactory, qui recense sous forme dessins toutes sortes de paraphilies, que j’ai découvert la paraphilie qui me caractérise, en l’occurrence la gynotikolobomassophilie, à savoir l’intérêt (sexuel) pour le mordillement de l’oreille de son partenaire amoureux. Je vais sans doute vous rassurer en vous confiant que je n’ai jamais réussi à mémoriser ce terme. Je vais tenter de rassurer mes partenaires à venir en affirmant qu’il s’agit plus d’un fantasme amusé que de cannibalisme assumé et revendiqué, hé, hé.
Pour ce qui est des autres paraphilies, à part éventuellement mon exhibitionnisme affectif, que j’assume, mais qui peut parfois peser aux autres, je n’en vois pas réellement.

NT : Avec nos remerciements, monsieur Ralph de Bricassart. Dernière question: pourquoi "Les oiseaux se cachent pour mourir" ?


R : C’est l’origine de mon mal être et de mon blog.
Tout le plaisir est pour moi !

/Image/img_interview/les_perles_du_chat/logo_perles.jpg



<<
 

 

De la part de :

E-mail de votre ami(e) :

 
AUTRES INTERVIEWS
 
<<
 
 
Rejoignez-nous sur Twitter
Sélection images et photos sur Tumblr
 
 

 

Plaisirs sensuels & Plaisirs du sexe
Des vidéos made by Nouvelles Tentations

Cravche et slapper Plaisir solitaire au féminin Le Feeldoe
Le Share Les boules de geishas - 2 Jeux de gode et fellation
Le massage des fesses et du périnée L_olibos - the wood touchvideo fellation aquatique


 
 

 
 
 
 
 
Nos partenaires
lingerie, sextoys et bijoux intimes :

Chers amis lecteurs de Nouvelles Tentations,
une information importante :
tous les partenaires de ce site, vendeurs de sex-toys et ou autres accessoires érotiques, vous vendront AU MÊME PRIX, que vous passiez par leur site ou par le nôtre ! De plus, si vous commandez chez eux via notre site en cliquant sur leur bannière, vous contribuerez à faire vivre Nouvelles Tentations, qui est gratuit depuis sa création et entend le rester… Vous récompenserez nos efforts, notre travail et nos investissements. D’avance, merci !

Sextoys Svakom Dorcel Store
  
Dorcel Store Yes for Lov

Sexy avenue


Les nouvelles érotiques
de
Nouvelles Tentations :

  La flagellation de Forchevreuse un inédit de Marcel Proust !
 
Les guignols bandent un texte inédit de Louis Ferdinand Céline !

  L'Affaire de la Grande Malade une enquête inédite de Sherlock Homes !

Les dossiers

de
Nouvelles Tentations :

  Domination - Soumission
Domination et soumission dans les jeux érotiques

Psychologie de la domination - soumission

lieux et objets de la domination

  Masturbations féminine & masculine
Masturbation féminine

Masturbation masculine - Art et manières




Art érotique à Paris :
 
Concorde Art Gallery - Galerie Erotique Paris


 

  Érotisme, sexualité et pornographie :

Découvrez notre sélection de sites adultes et coquins pour du sexe gratuit


Sexyloo sexe gratuit amateur


Sexe Gratuit

 

mentions légales | contact | plan du site | amis | partenaires